Deglet nour, reine des dattes Tunisienne

Les bienfaits des dattes

Fraîche, la datte est déjà bien pourvue en énergie et en vitamine C. Une fois sèche, elle se transforme en un véritable concentré de micronutriments ! Ses apports en fibres, en potassium, en fer et en magnésium sont à souligner.
Les glucides sont abondants dans la datte sèche. Ils frôlent les 70 %. Cette énergie répond aux besoins des personnes actives !

La variété Deglet Nour

Notre Deglet Nour biologique, est une variété de datte très appréciée pour sa chair extra moelleuse voir fondante et son goût mielleux unique. On la savoure en dessert, ou en dégustation nomade.

Elle est traditionnellement appelée « doigts de lumière » (en arabe) pour sa couleur particulièrement claire, dorée et translucide et pour sa forme allongée. Placée sous une source de lumière, son petit noyau transparaîtra.

La sélection des palmeraies bio du Sud Tunisien

C’est au Sud de la Tunisie (de Tozeur à Kebili) que l’on cultive la Deglet Nour, la plus prestigieuse des dattes. Dotée de qualités exceptionnelles, la Deglet Nour est tout de même une variété capricieuse qui exige beaucoup de soins pendant sa culture.

Pour obtenir non seulement la production mais également ce niveau de qualité, des générations de phoeniciculteurs ont fait preuve de patience, de persévérance et ont fait évoluer leurs techniques culturales pour atteindre une haute technicité.

Les techniques de culture : la  pollinisation, le ciselage, la protection

Pour désigner la culture du palmier dattier, on parle de phoeniciculture.

A l’état sauvage, la pollinisation est opérée par le vent et par les insectes qui transportent le pollen, mais elle ne féconde pas toutes les fleurs. Ce sont les Mésopotamiens qui ont inventé la pollinisation manuelle.

Les phoeniciculteurs, des hommes grimpeurs

  • Aujourd’hui encore, au printemps, des hommes grimpent au sommet de chaque palmier pour glisser un brin d’épillet mâle dans chaque spathe femelle.
  • Vers la fin de l’été, les grimpeurs se hissent encore les palmiers pour limiter le nombre de régimes en les ciselant. On les suspend ensuite en les faisant reposer à cheval sur une palme.
  • Si la pluie menace, le phoeniciculteur protégera les variétés précieuses comme la datte Deglet Nour. Il montera de nouveau pour coiffer chaque régime d’un filet ou d’un capuchon.

La récolte

En automne, la récolte manuelle des dattes bat son plein. Elle commence en octobre pour se terminer fin novembre.

Les cueilleurs se positionnent sur les troncs, par cinq ou par six, pour organiser une chaîne de descente des régimes de dattes qui seront vendues en branches.